Conversion bio : Porcs

Les porcs biologiques naissent et sont élevés dans des exploitations biologiques. Il n’est possible d’introduire des porcs non biologiques dans l’exploitation qu’à des fins de reproduction et lorsque des porcs biologiques ne sont pas disponibles en nombre suffisant (demande de dérogation). Il n’est jamais possible d’acheter en conventionnel un animal destiné à l’engraissement. Pour pouvoir être valorisés en bio, des porcs reproducteurs conventionnels introduits dans l’exploitation doivent être élevés en bio durant 6 mois minimum. Lorsqu’un cheptel est constitué pour la première fois, les porcelets non bio introduits sont élevés en bio dès leur sevrage, et doivent peser moins de 35 kg à leur entrée sur la ferme. Lors du renouvellement, les reproducteurs adultes non bio introduits sont élevés en bio. Les femelles non bio doivent être nullipares et ne peuvent représenter plus de 20 % du cheptel porcin adulte (une seule/an si le cheptel contient au plus 5 porcins). Ce taux est de 40 % dans les cas particuliers d’extension importante, de changement de race, de nouvelle spécialisation du cheptel ou lorsque certaines races sont menacées d’abandon. Les dérogations à l’entrée d’animaux biologiques prendront fin le 31 décembre 2036. Une base de données nationale recensant les disponibilités en animaux devrait voir prochainement le jour.

Pour lire la suite, créez votre compte sur La Grange

Pour télécharger le document, créez votre compte sur La Grange

Pour découvrir ce contenu, créez votre compte sur La Grange

La Grange c'est :

Une plateforme gratuite, pédagogique et accessible à tous
Tout pour mon projet d'installation, réuni au même endroit
Une communauté active pour partager, s'entraider et avancer ensemble.

Conversion bio : Porcs

Les porcs biologiques naissent et sont élevés dans des exploitations biologiques. Il n’est possible d’introduire des porcs non biologiques dans l’exploitation qu’à des fins de reproduction et lorsque des porcs biologiques ne sont pas disponibles en nombre suffisant (demande de dérogation). Il n’est jamais possible d’acheter en conventionnel un animal destiné à l’engraissement. Pour pouvoir être valorisés en bio, des porcs reproducteurs conventionnels introduits dans l’exploitation doivent être élevés en bio durant 6 mois minimum. Lorsqu’un cheptel est constitué pour la première fois, les porcelets non bio introduits sont élevés en bio dès leur sevrage, et doivent peser moins de 35 kg à leur entrée sur la ferme. Lors du renouvellement, les reproducteurs adultes non bio introduits sont élevés en bio. Les femelles non bio doivent être nullipares et ne peuvent représenter plus de 20 % du cheptel porcin adulte (une seule/an si le cheptel contient au plus 5 porcins). Ce taux est de 40 % dans les cas particuliers d’extension importante, de changement de race, de nouvelle spécialisation du cheptel ou lorsque certaines races sont menacées d’abandon. Les dérogations à l’entrée d’animaux biologiques prendront fin le 31 décembre 2036. Une base de données nationale recensant les disponibilités en animaux devrait voir prochainement le jour.

Sommaire du guide

Ce guide a été écrit par

No items found.
🚨 Spécial Salon de l'Agriculture
FEVE lance un appel à projets pour financer votre ferme !
FEVE achète la ferme grâce à l'argent collecté auprès de citoyens et vous la met à disposition via un bail rural en location avec option d'achat !
Je candidate