Les clés de réussite d’une ferme collaborative

La reprise de fermes en collectif séduit, mais si le collectif fait rêver sur le papier, ce n’est pas simple à mettre en place, ni à faire durer. Comment construire un collectif sur de bonnes bases ?

Pour lire la suite, créez votre compte sur La Grange

Pour télécharger le document, créez votre compte sur La Grange

Pour découvrir ce contenu, créez votre compte sur La Grange

La Grange c'est :

Une plateforme gratuite, pédagogique et accessible à tous
Tout pour mon projet d'installation, réuni au même endroit
Une communauté active pour partager, s'entraider et avancer ensemble.

Les clés de réussite d’une ferme collaborative

La reprise de fermes en collectif séduit, mais si le collectif fait rêver sur le papier, ce n’est pas simple à mettre en place, ni à faire durer. Comment construire un collectif sur de bonnes bases ?

Sommaire du guide

S'installer à plusieurs : Les clés de réussite d’une ferme collaborative

 1.  Clarifier ses propres besoins et motivations

C’est le préalable à toute association : être au clair avec soi-même, et en capacité de formuler ses attentes, ses aspirations, ses valeurs et ses limites. Place à l’introspection ! Prenez-le temps qu’il faut, écrivez, dessinez votre ferme idéale… Précisez aussi ce que vous attendez du groupe pour construire ce projet. Ce premier temps vous permet de distinguer ce qui est essentiel pour vous de ce qui l’est moins. C’est le premier pas vers un lâcher-prise possible et la recherche de compromis efficaces lors de la mise en commun avec le groupe.

Faites-vous accompagné.e.s dans ce temps d’introspection ! 

Des structures vous aident à cadrer ce travail, qui n’est pas si simple. Rapprochez-vous des organismes de formation agricole près de chez vous, ou bien n’hésitez pas à contacter l’ATAG (Association Tarnaise pour l’Agriculture de Groupe) spécialisée sur ces sujets depuis 26 ans, l’Université du Nous ou bien le réseau des CIVAM (Centre d’Initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural).

Retrouvez dans les ressources utiles sur La Grange le questionnaire « Analyse des besoins individuels » à télécharger pour vous guider dans votre cheminement personnel :

2.  Construire une vision commune, à l’épreuve de la réalité

Après un temps d’introspection et de prise de hauteur, c’est le moment de se confronter à la réalité… et de voir si nos idéaux sont compatibles avec ceux des autres membres du collectif.

En cas de différences ou désaccords, demandez-vous :

- Quels sont les points sur lesquels je ne suis pas prêt.e à faire de concession ?

- Quel est l’élément central de ma ferme idéale ?

Repassez en revue les critères de vos fermes idéales, et vérifiez que vous pouvez dégager une vision et des valeurs communes, au nom du collectif. Soyez le plus précis.e possible, évitez les approximations… le diable se cache toujours dans les détails.

👉 Cette étape aboutit à la rédaction d’une charte commune.

Quelle structure juridique est faite pour vous ?

Retrouvez notre Guide Choisir son statut agricole pour y voir plus clair entre les différents statuts (GAEC, SAS, EARL, …) et prendre des décisions adaptées à votre projet.

3.  Établir les règles de fonctionnement du groupe

Prenez le temps de rédiger un document fédérateur pour :

- définir la place et le rôle de chacun ;

- affiner la vision du groupe ;

- préciser les règles de partage du travail, des responsabilités, des décisions, des informations, du revenu… et de tout ce que vous souhaitez mettre en commun.

Ce document sera votre « règlement intérieur ». Vous pourrez y revenir en cas de doute ou désaccord… ce qui arrive même aux meilleur.e.s !

 

4.  Cultiver les relations

Vous êtes lancés sur de bonnes bases… mais ce n’est pas fini ! Un bon collectif est un collectif qui communique sur la durée, qui prend soin de ses membres dans une attention régulière si ce n’est quotidienne. Pour cela, n’hésitez pas à :

- Fixer un cadre aux décisions collectives ;

- Conduire des réunions constructives et conviviales (moment informel de la « météo du jour », désigner à tour de rôle une personne qui sera garante de l’ordre du jour, du respect du temps alloué à la réunion, de la prise de décisions à prendre et du compte-rendu…) ;

- Opter pour des principes simples de communication – et s’y tenir (ne pas couper la parole, donner la possibilité à chacun de s’exprimer, …) ;

- Apprendre à gérer les désaccords, définir une démarche en cas de conflit ;

- Vérifier régulièrement que les bases de construction du collectif sont toujours validées par chacun de ses membres.

Autres ressources à lire, écouter ou consulter

  • Livre : Ferme collective, le Guide très pratique - Maëla Naël - Éditions France Agricole 👉 Pour se le procurer
  • Alterfixe : Des camps immersifs pour installer des collectifs agricoles 👉 Découvrir l'asso

Ce guide a été écrit par

Philippine de la Fayolle
Rédactrice et fraîchement reconvertie en agriculture
🚨 Spécial Salon de l'Agriculture
FEVE lance un appel à projets pour financer votre ferme !
FEVE achète la ferme grâce à l'argent collecté auprès de citoyens et vous la met à disposition via un bail rural en location avec option d'achat !
Je candidate